divendres, 16 d’abril de 2010

Agression contre un groupe de femmes Sahraouis.


Une dizaines de femmes sahraouis, ce sont rassemblaient devant le siége de la province à Smara / Sahara Occidental le Mardi 13 Avril 2010, pour réclamer leurs droits au travail, et pour faire fin a la politique de marginalisation et celle de la coupure des moyens de subsistance appliquer par l'Etat du Maroc dans l'ensemble des villes du Sahara Occidental sous contrôlent marocain.


Ce groupe a décidé de s'engager dans une lutte depuis le 8 Mars dernier, cette lutte qui a été contré par une politique d'atermoiements et de retards par les fonctionnaires de l'administration marocaine, le faite qui les a poussés de mener leurs lutte hors les bureaux administratives, et cette fois ci devant les établissements officiels marocains, sous titre de "Ensemble pour nos droits économique et social " pour exprimer leur désapprobation à l'exclusion systématiques de l'embrochement.


Vers dix heures du matin les manifestants ont été surpris par un grand nombre des membres sécuritaire marocains, qui ont commencé à les disperser sans avertissement en utilisant les coups de matraque, les coups de bottes et les insultes.


Ensuite les manifestantes ce sont rassemblaient de nouveau devant une autre administration marocaine on répétant le slogan " ont mort pour nos droits ", avant que les organes sécuritaires interviennent brutalement pour disperser les cette fois de continuer leurs protestation pacifique.


Et voila quelques victimes de cette intervention barbare:


- Mariam Layth: Pied droit briser.


- Idrissi Agligilha (40 ans) : Coups des pieds sur l'ensemble de son corps.


- Hafida Mouhsin (52 ans) : Blessures au niveau de son pied droit et son dos.


- Faidah Ghazouani (35 ans): Blessures au niveau de son dos.


- Khadaja hanini : Coups des pieds.


- Lakhdar Fana: Coups de pied et coups sur l'épaule.


- Idrissi Naaima: Blessures au niveau du bras droit.


- Najat Malif: Blessures au niveau de son bras droit.


Font: CODAPSO


Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada