diumenge, 22 d’agost de 2010

Nouvelle Intervention marocaine brutale contre des activistes des droits de l'homme Sahraouis:

El Aiun: 23/08/2010.02 H 20 GMT/AM:


Une intervention brutale menait par la police marocaine a eu lieu devant le domicile de la famille Hamad, après l'arrivé d'un groupe de militant Sahraouis qui a participé dans des journées organisé par l'université de Boumerdass en Algérie.


Dés leurs arrivés a l'aéroport de la ville de El Aiun ce groupe qui ce compose des militants: Mlle. Sultana Jaya, membre du FFS, Mr. Hmad Hamad vice président du Codapso, Mr. Hmada Ismaili membre du bureau exécutif du même comité, Mr. Neama Asfari président du Corelso, et Mr. Brahim Sabar secrétaire général de l'Asvdh.


Ces militants ont étaient victimes d'une agression à haut niveau a cause de leurs positions envers la cause Sahraouie, comme ils l'ont exprimés en Algérie, et dans laquelle ils ont dis que le peuple du Sahara Occidental va poursuivre sa lutte pacifique pour l'indépendance de son pays.


"La lutte pacifique dans les territoires sahraouis occupés par le Maroc va continuer jusqu'à l'obtention de l'indépendance", ont déclarés ces militants sahraouis devant les présents dans le cadre de l'université d’été de formation des cadres de la RASD, qui se tient depuis le début août dans la wilaya de Boumerdass.


Et aussi a cause de leurs condamnations des "graves violations des droits de l'homme commises quotidiennement par les forces d'occupation marocaines contre le peuple sahraoui dans les territoires occupés".


Cet intervention a fait comme bilan la blessure des:


-Hmad Hamad: gravement blessé.

-Antonio velasquez Diaz: Journalistes mexicain: Blessure au niveau du visage et de sa tête.

- Tbayn Aba Telba: Jeune Fille: blessure au niveau de son dos et son visage.

- Mohamed fadel Jaya: blessure au niveau de son dos.

- Brahim Sabar: blessure au niveau de sa tête.

-Hamada Ismaili: blessures au niveau de son dos.


Comme nous vous informons que le domicile de la famille Hamad est encore sous un haut siége sécuritaire marocain, et qu'un grand nombre de militants sahraouis ainsi que d'autre observateurs internationaux sont encore enfermer la bas, tels:


- Ema Pamar Lax.

- Pilar Almudena Foctuno Aguiran.

- Isabel Terrraza Rebollo.


Source: CODAPSO.

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada