diumenge, 29 d’agost de 2010

Détention arbitraire d'un groupe d'activistes Espagnole, avec une intervention brutale contre des citoyens Sahraouis.


Lieu: El Aiun / Sahara Occidental.

Date: 28 - Aout - 2010.


Les autorités marocaines poursuivent Toujours leurs chemin du règlement de compte contre les observateurs étrangers, et cette fois ci c'est le tour d'un groupe Espagnol qui ce composent des personnes suivantes(leurs noms complets avec leurs numéros des téléphones espagnols):


Anselmo Fariñas Melián: 610-740-867

Alexis Dorta: 676-166-074

Roberto Mesa: 649-473-787

Carmen Roger: 687-463-576

Eva Solano: 677-877-529

Gonzalo Rodríguez: 699-140-946

Esperanza Jorge: 628-102-795

Ana Reyes: 625-264-863

Silvia Mesa: 669-409-965

Pilar Blas: 696-719-582

Japci Marrero: 626-322-103

Pablo Monedero:655-776-965

Sonia Díaz: 677-115-837


Ces activistes ont étaient victimes d'une attaque brutale menaient par les services secrets marocaines, a cause de leurs assistance a une manifestation pacifique dans le quartier Al Inaach, dans la ville de El Aiun / Sahara Occidental, et dans laquelle les Sahraouis réclament leurs droit a l'autodétermination.


Cette manifestation a été contré par une intervention brutale contre les Sahraouis, comme contre ce groupe d'activistes Espagnols, et qui a fait comme Bilan:


-L'arrestation du groupe Espagnol, qui est encore sous détention dans la préfecture du police marocaine dans la ville de El Aiun, depuis 18 Gmt.


- Le saccagement des maisons des familles suivante:


+ La famille Ahl Yara, et dont laquelle leurs deux fils Brahim et dan ont étaient gravement blessés au niveau du dos, pieds et épaules.


+ La famille Ahl lmatta, et dans laquelle leurs mère Madame Aziza Khatri a été gravement blessé, ainsi que sa fille Tarla(blessure au niveau du torasse) et son fils Mohamed(blessures au niveau du dos et ses épaules).


+ La famille Ahl Amidane, dont laquelle Malak amidane(militante Sahraoui) a été blesser au niveau de son oeil, et que leur maison et toujours sous haut siège sécuritaire.


+ La famille Ah Hmaim: dont leurs mère Salam Bouha Hamada et gravement blessé au niveau de son visage, son dos, et ces deux jambes, ainsi que son fils Walda, et sa fille Aziza, qui ont étaient tous victime d'un assaut policier sur leurs domicile qui ce site dans l'avenue Maghreb Arabe, bloc 3, au quartier Al Inaach.


En plus du domicile de la famille Ahl Rabani.


Comme nous signalons la poursuite policière marocaine des deux jeunes Ex-détenus politique Sharaouis Mrs:


Mohamed Salem Bouamod et Ndour Othman, qui sont encore sous siége securitaire dans une maison d'une famille Sahraoui dans la Zone du Dchira a el Aiun.


Le CODAPSO poursuit avec une grande attention la situation très dangereuse des droits de l'homme au Sahara Occidental, une situation qui se caractérise aujourd'hui par l'interdiction systématique et la répression sauvage contre toute acte en faveur de la réclamation du droit a l'autodétermination du peuple Sahraoui.


Comme nous signalons notre forte condamnation de l'arrestation méprisable du groupe Espagnol.

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada