dimarts, 31 d’agost de 2010

Intervention marocaine brutale contre des manifestants Sahraouis.


Lieu: Avenue Dadach, Quartier Maatalah, el Aiun / Sahara Occidental.

Date: 30/08/2010 a 18 : 15 GMT.


"Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradantes" L'article 5 de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

" en aucune circonstance exceptionnelle quelle qu'elle soit, que ce soit un état de guerre ou de menace de guerre, d'instabilité politique intérieure ou tout autre état d'exception pour justifier la torture», l'article 7 de la Convention contre la torture.

Bref la menace du droit de la sécurité et l'intégrité physique des citoyens sahraouis par les policiers marocains reste toujours une grande forte violation de leurs droits fondamentaux, et que les services sécuritaires marocaines récemment les exposent a des reproches intentionnellement graves a travers l'utilisation de toutes les matières possible de torture physique comme psychique dans les divers stations de police comme dans les voitures des différentes branches sécuritaires marocaines, ainsi que la saccagement de leurs domicile, est c'est la scène qui se déroule quotidiennement dans la ville de El Aiun / Sahara Occidental, et tous cela a cause de quoi? Simplement a cause de leurs participation dans des manifestations pacifiques dont les quelle ils réclament leurs droit a l'autodétermination, comme ce qui c'est passait aujourd'hui le 30/08/2010 à 18H15 GMT dans la ville de El Aiun dans l'avenu Dadach, dans le quartier Maatallah, après une intervention marocaine brutale contre des manifestants Sahraouis, une intervention qui exprime le vrai visage du sadisme des services sécuritaire marocaine, et voilà notre liste des victimes:

1- Les maisons saccagés:

+ La maison de la famille Ahl Hadi.

+ La maison de la famille Ahl Hmad.

+ La maison de la famille Ahl Taleb.

+ La maison de la famille Ahmed Taleb Fekraoui.

Ces maisons toutes se situent dans le quartier Maatallah / El Aiun.

2- Les gens blessés:

+ Mr. Ahmed taleb Fekraoui.

+ Mr. Bachri fekraoui.

+ Rawth fekraoui

+ Rabiaa Fekaroui.

+ Khadija Fekraoui.

+ Leurs mére Mme Hailo Fekraoui.

+ Malika Ndour.

+ Kamal Ndour ( se trouve encore dans l'hopital).

+ Omar, Mohamed, Ndour.

+ La famille de Mohamed Salem Jomani et ses enfants( 2 garçons et une fille) celon les témoings.

+ Abdeljalil Mohamed mawolod.

+ Bairya Hadi.

+ Ayach Fal.

+ Najem Daf.

+ Baila Ali.

+ Bah ould el Hafed.

3- Les personnes détenues arbitrairement:

+Mazaar ould ahmed taleb.

+ Ali Taglabot.

+ Abdelghani Kabdana arreteé depuis 18H25, puis relâché vers 20H10 GMT dans une situation trop grave a cause du torture physique qui a reçu dans la préfecture de la police marocaine dans la ville de El Aiun.

Et jusqu'au moment de la rédaction de cette lettre d'information le quartier Maatallah, ainsi que l'ensemble des quartiers de la ville de El Aiun est sous un extrême siège sécuritaire marocain.

(Pièces jointe: Photos de quelques victimes de cette attaque).

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada