dilluns, 19 de juliol de 2010

Intervention marocaine britale contre des activistes et des citoyens sahraouis


El-Aiun: 18/07/2010 / 23 h 45mn GMT


Lieu: Avenu Boukraa / El-Aiun Sahara Occidental:


Objet: Intervention marocaine brutale contre des défenseurs des droits de l'homme Sahraouis après leurs arrivés d'une visite humanitaire des camps des réfugiés Sahraouis a Tindouf / Sud Algérie.


Dés que les autorités marocaines dans la ville de El-Aiun / Sahara Occidental ont rassemblaient tous leurs force de sécurité devant l'aéroport de la ville de El-Aiun, devant lequel ils ont interdit tous les citoyens Sahraouis d'y accédaient.


Après l'atterrissage de leurs avion, ils les ont bloquaient plus de trois heurs, ensuite ils se sont dirigeaient vers la maison de la famille Ahl Ndour, le domicile de l'un des membres de ce groupe, dont laquelle des citoyens Sahraouis se sont rassemblaient malgré le haut siége sécuritaire autour d'elle.


Vers 23H45 Gmt, le groupe est arrivé vers le domicile de la famille Ndour qui a été extrêmement encerclait par les forces de sécurité marocaine.


Avant même que les activistes descendaient des voitures qui les transportaient, les éléments de la brigade d'intervention rapide marocaine ont reçu l'ordre d'attaquaient les militants, ainsi que les citoyens Sahraouis. Et d'après nos contactes téléphoniques le Codapso a su que c'étaient une intervention brutale, avec un usage excessif de la force contre les Sahraouis sur le lieu, est voila une liste préliminaire des victimes:


Khadijatou Moloud Ahmed Baba: membre du groupe d'activiste: Gravement blessé au niveau du visage et de la tête.

Bourhim Mariam: blessures au niveau de la cage thoracique.

Hayat Rguibi: membre du groupe: blessures au niveau de la tête.

Mohamed Manolo: membre du groupe, lui aussi il a était brutalement torturé.


Comme nous signalons que le militant Hassana Alaya a été arrêté devant le domicile de la famille Ndour vers 4H am Gmt. Et non seulement cela même plus les forces marocaine présentent sur les lieu ont totalement cassés la voiture (Mercedes 240) de l'activiste des droits de l'homme vice président du Codapso Mr Hmad Hamad.


Et jusqu'au moment d'écriture de cette lettre d'information la maison Ndour est hautement encerclée par la police marocaine, et dans ce domicile ce trouve un grand nombre de militants sahraouis, les membres de la famille Ndour, et presque une centaine des citoyens Sahraouis (femmes, hommes, et enfants), ainsi que deux observatrices internationaux.


Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada