dilluns, 17 de maig de 2010

Nouvelle intervention brutal des forces marocaine dans la ville de El-Aiun/ Sahara Occidental.....


Droits de l'homme au Sahara Occidental???

Encore une question sans réponse!!!!?????


El-Aiun / Sahara Occidental:

Lundi 17 Mai 2010:


Aujourd'hui vers 10h GMT, dans la ville de El-Aiun, des jeunes diplômés se sont rassemblaient dans le quartier du Mátala pour protester contre la politique systématique d'exclusion du travail menait par les autorités marocaines dans la ville.


Une dizaine de jeunes diplômés ont décidaient de se manifestar pacifiquement a fin de demander leurs droit au travail d'une façon trop civiliser et qui est garantie par toutes les lois et les conventions internationales. Le faite qui a été contré par des oreilles hermétiquement sourds, même plus il a été contré par un usage excessif de la force, ce qui prouve que c'est une politique systématique car la même scène c'est déroulait dans une autre ville du Sahara Occidental, précisément dans la ville de Smara le 12/05/2010 et qui a fait un grand nombre de victimes.


Se protester pacifiquement est une crime du point de vue marocain officiel, vraiment BIZZARD!!! Demander un travail maintenant est une crime? Une demande qui est garantie par la constitution marocaine elle-même dans les articles 13/ 9/10/ et 12, dans lesquelles la constitution marocaine et trop claire:


ARTICLE 13.

- Tous les citoyens ont également droit à l'éducation et au travail.


ARTICLE 9.

La constitution garantit à tous les citoyens:

- la liberté d'opinion, la liberté d'expression sous toutes ses formes et la liberté de réunion;

- la liberté d'association et la liberté d'adhérer à toute organisation syndicale et politique de leur choix.


ARTICLE 10.

- Nul ne peut être arrêté, détenu ou puni que dans les cas et les formes prévus par la loi.

- Le domicile est inviolable.


ARTICLE 12.


- Tous les citoyens peuvent accéder, dans les mêmes conditions, aux fonctions et emplois publics.

Non seulement garantie par la constitution marocaine, mais aussi par la charte de la déclaration universelle des droits de l'homme dans les articles: 23/1/2/5/12, et 19:



Article 23:

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.

3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existente conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 1:

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2:

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction , notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 5:

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 12:

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Article 19:

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Devant ce grand nombre d'articles qui défendent la situation juridique de ces jeunes diplômés, leurs acte pacifique de protestation a été contré par une attaque féroce des forces de l'ordre marocaines, non seulement parmi les manifestants, mais aussi parmi les habitants du quartier Maatalah dans la ville de El-Aiun, comme nous vous informons que cette attaque a été accompagné par un saccagement des maisons, la destruction de leurs bien, ainsi que l'agression de ces propriétaires, et voila une liste préliminaire des victimes:


Mr: Jamal Houssaini.

Mr: Omar Dawdi.

Mr: Fekraoui Bachri.

Mr: Sidi Fekraoui.

Mr: Daha Rachid.

Mr: Hassanna Khalifa.

Mr: Kharachi Lehmad.

Mr: Mohamed Salem Bouamod.


Le saccagement de la maison de la famille Ahl Ahmed Taleb, et l'agression de ces habitants dans la mère Mme Rita Ahmed Taleb.


La série des violations marocaine des droits de l'homme se poursuit encore dans le Sahara Occidental, que puissent nous dire??? L'arrêt de la répression et le respect des libertés fondamentales?? La mise en oeuvre de la résolution 1871 du conseil de sécurité de l'ONU pour une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental…..


Que puissent nous dire????? Encore une question sans réponse, mais Merci bien la France pour la réaction du 30 Avril 2010 dans le conseil de sécurité dans les Nations Unis, et encore merci pour les nations unis pour la résolution 1920/2010!!!!!.


Source: CODAPSO

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada